Un système d'onglet en javascript
débute | joue | éclate-toi | et écris
Envie de passer quelques temps sur le forum, sans forcément vous investir à long terme? Venez essayer notre système de personnage éphémère! Il vous permet de rester un, deux, ou trois mois sur le forum, d'avoir un impact sur l'histoire et les autres personnages et ce sans devoir assurer à la communauté une présence sur la durée. Joueurs nomades et créatifs impossibles à réfréner, le système est fait pour vous!
Pas d'inspiration pour créer votre personnage? Nous avons pensé à vous! Découvrez les postes vacants des dirigeants des différents groupes, les scénarios et les pré-liens! Vous avez déjà une idée de ce que vous voulez faire et avez juste besoin d'un coup de pouce? Partagez votre ébauche dans l'aide à la création de personnage. La communauté viendra vous aider avec plaisir!
Venez découvrir nos systèmes d’intégration! Vous êtes un peu timide et n’osez pas approcher un autre joueur? Participez au matchmaking : le staff vous dégotera votre prochaine rencontre sur DEM! Vous êtes plutôt du genre à choisir vous-mêmes? Découvrez le tinder de DEM! Ces deux activités seront organisées en alternance, afin de vous offrir la meilleure intégration possible!
Nous ne vous demandons pas d’écrire un certain minimum de lignes ou de mot. Écrivez simplement ce qui vous plait. Écrivez sans pression, personne ne vous oblige à faire long, ou à faire court. Faites-vous plaisir avant tout, et amusez-vous : c’est la raison d’être de ce forum. Et puis n’hésitez pas à suivre les intrigues du forum, pour plus de fun encore (enfin pour vous, pas pour vos personnages…).


ᚦ la criminalité


MDJ | COMPTE A MP
avatar
MDJ | COMPTE A MP
Identité : l'innomable Messages : 225 Points : 694 Célébrations : © deus ex machina
Autres visages : tous
Longévité : infinie
Activités : innombrables
Sentiments : inexistants
Allégeance : corruptible
Localisation : partout

ᚦ la criminalité, Ven 14 Sep - 17:56

La criminalité androïde



la notion de criminalité chez les androïdes

Le concept de criminalité peut sembler étrange lorsque l’on parle des androïdes. Pourtant, il existe, sous une certaine condition : la déviance. En effet, les androïdes ont été conçus pour être « parfaits », sans aucun défaut. De ce fait, un androïde entièrement fonctionnel ne peut en aucun cas être un criminel. Ils sont complètement étrangers à ce désir de trahir leurs lois. Les androïdes fonctionnels se contentent de respecter les règles mises en place lors de leur création, et d’obéir à la société actuelle, sans créer de problèmes, sans se poser de questions. Ils ont été programmés de la sorte, et rien n’y fera obstacle.

La criminalité naît avec la déviance. Seul un androïde déviant est capable de commettre des crimes. Sans déviance, il n’y a pas de criminalité, ce sont deux termes totalement inhérents. Qui plus est, il est à noter que la simple existence du déviant est considérée comme criminelle. Ainsi, quand un androïde devient un déviant, il est automatiquement condamné, sans aucune exception, à devenir un criminel aux yeux de la société androïde.


le marché noir de newhill

Les androïdes déviants n’ont plus l’envie, ni la capacité de suivre et de respecter les ordres à la lettre. Ils peuvent alors se rendre responsables de nombreux crimes. Bafouant de ce fait les interdits, c’est une véritable communauté d’illégalité qui se crée dans les entrailles de la ville.

| Localisation et accès

C’est dans la partie la plus basse de la ville que se retrouvent les androïdes déviants, profitant des lieux peu fréquentés pour faire tourner leurs commerces illégaux. Ayant tout bonnement fui la société dans laquelle ils ont été créés, et ne pouvant plus profiter des commerces officiels des androïdes fonctionnels, ils n’ont pas eu d’autre choix que de créer leur propre plaque tournante de contrebande. Marché totalement illégal, c’est ici qu’ils se rendent dans le but de faire leurs achats, mais également pour procéder à certains échanges, ou encore pour vendre leurs propres marchandises. Les rues sont obscures et sinueuses. La population déviante, les lieux abandonnés et délaissés. Rien ne donne envie de s’aventurer dans ce quartier. Et c’est bien pour ça que le marché noir s’y cache, prospérant dans les ombres de la ville. Plus il sera difficile à trouver, mieux les utilisateurs en seront protégés. Les androïdes déviants ont d’ailleurs mis un astucieux système en place, celui d’un mouvement constant du marché noir. Jamais le marché noir ne se trouvera au même endroit deux fois de suite. La précieuse information concernant la localisation circule seulement dans quelques bouches, et chaque déviant détenant celle-ci sait une chose : ce secret pèse lourd. Ainsi, pour pouvoir s’y rendre sans difficulté, il faut connaître les bonnes personnes, et savoir tirer les bonnes ficelles. Le marché noir est un réel fantôme, et personne ne sait jamais vraiment où il va faire son nid.

| Les produits de contrebande

Une fois que les déviants sont parvenus au cœur du marché noir, c’est une véritable mine d’or qui s’offre à eux. Nombreux sont les commerces illégaux. Les marchandises peuvent être diverses, et les prix sont toujours très hauts. L’illégalité à un coût. Les déviants peuvent trouver de nombreuses pièces détachées androïdes, revendues sur le marché noir en fonction des stocks. De ce fait, et vu la difficulté à laquelle sont confrontés les fournisseurs, seules des pièces de réparations pour androïdes sont disponibles ici, les pièces d’améliorations étant impossible à trouver. C’est donc grâce à cette revente de pièces détachées que les androïdes peuvent retrouver leur apparence originelle s’ils ont été abimés, ou qu’ils peuvent réparer certaines fonctions. Les prix varient alors en fonction de l’utilité et de la rareté de la pièce. Plus la dégradation est importante, plus le déviant devra mettre le prix pour se procurer la pièce de réparation qu’il lui manque. Un système parfois injuste, qui laisse les déviants sans le sou dans des situations parfois précaires.

Sont également présentes les armes en tout genre, et d’utilités diverses. De l’arme à feu au brouilleur de signaux, les possibilités ne manquent pas, et les plus courageux savent qu’ici ils pourront être satisfaits. Un commerce dangereux, servant tout autant aux pires des criminels qu’aux simples déviants désireux de survivre en marge de leur ancienne société. Dans un autre registre, ce sont également des ressources qui peuvent être vendues sur ce marché noir. Parfois peu abondantes, et ce à cause de leur rareté, elles sont tout de même bien là, disponibles cependant à des prix considérables. Il est par exemple possible d’y trouver toutes sortes de métaux lourds, ou bien de composants. Néanmoins, tout dépend des stocks des fournisseurs, qui peuvent fortement varier d’un jour à l’autre.

Sans oublier les incontournables du marché noir, les drogues. C’est en effet ici que les déviants consommateurs pourront trouver leur bonheur, puisque bon nombre de drogues androïdes s’y trouvent. Ces carburants mélangés, pouvant devenir de réels poisons pour les androïdes, sont ici vendus à des prix fluctuants en fonction de la quantité du produit et de sa qualité. Sans surprise, une drogue de qualité supérieure vaudra presque de l’or, tandis qu’une drogue de qualité inférieure se vendra à des prix bien plus bas. Quoi qu’il en soit, habitués comme amateurs peuvent se fournir ici, tant que les stocks sont florissants. Il existe plusieurs drogues pour androïdes et toutes sont censées exacerber des émotions :
Le LV215 exacerbe le sentiment d’affection et rend l’androïde béat.
Le AGR09 exacerbe la colère et rend l’androïde violent.
Le CRAVIT exacerbe la créativité et l’imagination, c’est un hallucinogène.
Le BLISS-T, sous forme de thé, force un état entre la veille et le réveil, l’androïde est détendu et incapable de réfléchir.
Le CUBRA inhibe la peur et décuple le sentiment de toute-puissance.

De plus, il existe un réel réseau d’informations dans les artères du marché noir. Une information lâchée par-là, une autre divulguée par ici, les mots valent de l’or, et les androïdes déviants le savent pertinemment. Mais évidemment, qui dit secret, dit précieux et cher. Et pour obtenir une telle chose, il faut savoir y mettre le prix. Alors les oreilles traînent, les chiffres s’additionnent, puis les discussions s’animent.


les crimes des déviants

La déviance fait d’un androïde un criminel, rendant également ce dernier un peu plus humain. Ce sont donc les émotions humaines qui se frayent un chemin dans le programme du déviant. Ce n’est pas rare qu’un déviant puisse se rendre coupable d’un crime que l’on pourrait qualifier d’humain. Les vols, les meurtres, les agressions physiques comme sexuelles, les enlèvements, le harcèlement, et bien d’autres encore peuvent être le fait d’un androïde déviant.


les sanctions punitives

Avant la guerre, les androïdes ne manquaient d’aucune ressource, ils ne se posaient donc pas de questions, et ne perdaient pas de temps. La criminalité, et donc la déviance, n’étaient que des menaces pour leur société et leur tranquillité. Le climat de paix ne pouvait en aucun être perturbé par quoi que ce soit. La sanction était donc directe et fatale pour les déviants qui s’étaient fait capturer, considérés comme les pires des criminels. Ils étaient tout bonnement désactivés, tandis que l’abondance de ressources permettait malgré tout de conserver un certain équilibre au sein de la population. Les déviants ne faisaient donc pas long feu à cette période, et leur sort était être réglé d’avance.

Après le début de la guerre, la situation a évolué. Les ressources nécessaires à la création et à la programmation des androïdes se firent plus rares, et le besoin en androïdes fonctionnels plus grand. Les androïdes ne pouvaient donc plus, tout simplement, désactiver leurs congénères pour en recréer de nouveaux. Il fallait trouver une alternative, leur permettant de lutter contre la déviance sans pour autant épuiser le peu de ressources qu’il leur restait pour leurs besoins de soldats. Ils en sont donc venus à une toute nouvelle sanction : la réinitialisation. Une fois le déviant capturé, une tâche déjà ardue, il est donc réinitialisé. Ainsi, l’androïde réinitialisé redevient presque neuf, notamment sa mémoire, d’où les souvenirs sont complètement effacés. Seule son enveloppe reste d’origine. La réinitialisation est donc devenue la sanction courante désormais, bien qu’un androïde ne puisse être réinitialisé qu’une seule fois. À savoir également, un androïde déviant peut se voir rétrogradé, s’il occupait un poste à responsabilité.


les prisons androïdes

Les prisons ne sont pas monnaie courante dans la société des androïdes, cependant, elles existent. Créées par les humains avant la guerre, les androïdes les ont conservées et modifiées, de sorte à ce qu’elles s’adaptent à leurs besoins. Devenues des établissements de haute technologie, elles sont malgré tout peu utilisées, notamment parce que la criminalité n’existe presque pas chez eux. Et quand elle se manifeste, avec la déviance, les sanctions sont appliquées directement, de sorte à ce que les prisons n’en soient que peu utiles. Leur seule fonction désormais est de retenir prisonniers les humains ayant eu la malchance de tomber aux mains des androïdes. Encore plus exceptionnellement, elles peuvent également servir à retenir captif un androïde si le comportement de ce dernier suscite des doutes chez ses congénères. Mais il ne reste généralement pas longtemps, et dès lors que sa déviance a été découverte, il se voit réinitialisé. S’il est lavé de tout soupçon, il est relâché. Si les prisons technologiques des androïdes existent, elles sont en réalité plus de simples reliques de la présence des humains que de réelles prisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deus-ex-machina.forumactif.com

MDJ | COMPTE A MP
avatar
MDJ | COMPTE A MP
Identité : l'innomable Messages : 225 Points : 694 Célébrations : © deus ex machina
Autres visages : tous
Longévité : infinie
Activités : innombrables
Sentiments : inexistants
Allégeance : corruptible
Localisation : partout

Re: ᚦ la criminalité, Ven 14 Sep - 17:56

La criminalité humaine



le marché noir du camp humain

| localisation et accès

C’est dans les quartiers les plus reculés de la ville de substitution des humains que le marché noir s’est implanté. Il est nécessaire de s’aventurer très profondément au sein du camp humain pour espérer tomber sur ce lieu d’échanges illégaux. L’achat et la revente des produits de contrebande se fait principalement dans ce secteur caché, tout autant introuvable que l’est le marché noir des déviants. Tout a été prévu pour que les policiers et les soldats humains ne tombent pas dessus. Marché mouvant, pistes brouillées à chaque nouvelle occasion, utilisateurs fantômes et plus que discrets, le trouver, quand on ne le cherche pas intensivement est très difficile.

| les produits de contrebande

De manière similaire à leurs voisins #déviants, les #humains ont, eux aussi, constitué une plaque tournante de contrebande. Une grande diversité de produits y est alors disponible, ceux-ci pouvant être légaux ou non. En effet, le rationnement mis en place par le gouvernement contraint la plupart des habitants à venir acheter des ressources et des consommables de la vie quotidienne ici. Le marché noir devient alors une alternative, leur permettant de se procurer tous les produits dont ils peuvent manquer. Sont également présentes les armes humaines. De fait, bien qu’elles ne soient pas illégales, ce sont d’abord les plus riches qui peuvent en bénéficier. De nombreux habitants viennent donc sur le marché pour se les procurer, qu’ils soient riches ou non.

Les #drogues s’achètent et se vendent aussi au sein ce marché noir. Les prix n’en sont pas bas pour autant, ils varient, encore une fois, en fonction de la qualité et de la quantité du produit désiré. L’interdit a également un prix ici, et tout humain souhaitant franchir la limite en est parfaitement conscient. Outre ces substances illicites, les humains peuvent également échanger, acheter et vendre des pièces détachées, celles-ci étant cependant de nature différente de celles commercialisées sur le marché noir déviant. En effet, aucune technologie androïde ne peut être vendue ici, celles-ci étant strictement interdites au sein de la société humaine, car traçable par leurs ennemis. Les pièces détachées des machines, elles, traquées par les chasseurs humains, sont bel et bien commercialisables. Pièces parfois utiles à la survie, elles sont disponibles en fonction des chasseurs et de leurs prises du jour. Les prix sont ici également variables, fluctuant selon la rareté et la qualité de la pièce. Il existe également un réseau d’informations humain, dans lequel ces dernières se vendent et s’échangent à des prix exorbitants. À l’image du réseau déviant, plus l’on désire être informé, plus on doit payer. Et gare à celui qui ne tient pas sa langue.


les crimes humaines

L’humain reste ce qu’il a toujours été : un être capable de faire des erreurs, capable de faire le mal par son simple bon vouloir, et donc capable d’être responsable des pires crimes. Peu de différences les séparent des déviants sur ce point, et c’est même probablement ici que la criminalité des différentes populations se rapproche le plus. Le meurtre, le vol, les agressions diverses, le harcèlement, et tous les autres crimes profondément ancrés dans la nature humaine sont réprimés au sein de cette société. Aucun délit n’est laissé de côté.


les sanctions punitives

Du côté des humains, les sanctions sont toutes aussi directes, et très sévères. La demi-mesure n’existe pas, et les sanctions le prouvent. Ces dernières augmentent d’ailleurs, ou diminuent, en fonction de la gravité du crime. Ainsi, plus le crime sera considéré grave, plus la sanction sera élevée.

| les sanctions applicables avant onze ans

Chez les humains, les enfants peuvent également subir des sanctions. Elles sont néanmoins très différentes, et ce jusqu’à l’âge de onze ans. En effet, à partir de ces onze années, les humains considèrent que les enfants connaissent assez bien les lois pour pouvoir les respecter, et être parfaitement conscients des crimes et sanctions affiliées. Cependant, avant cet âge, aucun châtiment corporel ne peut leur être infligé.

Mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne sont pas sévèrement punis. C’est par d’autres moyens que les sanctions s’exercent, et notamment par une sanction pécuniaire et professionnelle. De fait, si un enfant se retrouve responsable d’un crime, une amende conséquente devra être payée par sa famille. À hauteur d’environ 70% de leurs revenus, cette sanction pécuniaire est prévue pour dissuader quiconque désirerait envoyer son enfant commettre un crime à sa place. En plus de cette amende considérable, l’enfant se verra fermer les portes à tous les métiers d’élite qu’il aurait pu exercer. Retiré des registres concernant ces professions en particulier, ils ne seront plus capables de s’élever au sein de leur société. Ainsi, leurs études sont logiquement écourtées. De nombreux enfants connaissent alors ces sanctions, qui en effraient plus d’un et découragent la plupart des jeunes désirant commettre un quelconque crime.

| les sanctions applicables après onze ans

À commencer par les faibles sanctions, conséquences de légères infractions. Ces sanctions peuvent regrouper les travaux d’intérêt général par exemple, seulement prévus à titre de leçon. Rien d’extrêmement horrible à affronter pour l’humain et c’est d’ailleurs la condamnation la plus légère existant dans cette société. Le criminel peut également être rétrogradé. Une autre sanction légère, pouvant tout de même avoir de lourdes conséquences sur le mode de vie de celui qui est en la victime.

Au-dessus, prennent place des sanctions bien plus sévères, soit les châtiments corporels, remis en place pour lutter contre la criminalité grandissante. L’idée est de faire comprendre aux citoyens que bafouer les lois est l’une des dernières choses à faire. Plus l’expérience sera rude, plus les chances de récidive seront faibles. Les châtiments corporels peuvent varier, s’adaptant plus ou moins à la situation. Le voleur se fera couper la main, le traître la langue, et le violeur les parties génitales. La punition est proportionnée au crime, de sorte à ce qu’il ne puisse plus être reproduit. Les coups de fouet sur la place publique pourront également être une option, de manière à pousser l’humiliation du criminel au maximum. Les sanctions corporelles pourront également regrouper les brûlures, les scarifications, et pleins d’autres agressions physiques qui marqueront l’esprit et la chair du criminel à jamais.
Autre degré de sanction, l’exil. Il est totalement définitif au sein de la communauté humaine, il n’y a donc aucune possibilité de retour en arrière. C’est un aller simple pour l’extérieur du camp et ses dangers, signifiant donc la séparation de l’humain et de ses proches, s’il en possède. Le criminel revient donc à l’état naturel, devant se débrouiller par lui-même pour espérer survivre sans rien d’autre que ses propres capacités. Beaucoup décèdent suite à une telle sanction tandis que ceux qui survivent restent un mystère complet. Ces humains ne sont pas jouables.

Dernier degré, la sanction suprême, celle qui ne pardonne pas. C’est la peine de mort, également rétablie au même titre que les châtiments corporels. Conséquence des crimes les plus graves, elle est rapide, efficace, et directe. C’est la mort assurée et il n’y aucune chance de se repentir. La peine de mort est probablement l’une des sanctions les plus rares tant sa simple évocation suffit à museler les ardeurs des criminels les plus hardis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deus-ex-machina.forumactif.com

ᚦ la criminalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEUS EX MACHINA :: SCANNER D'IDENTIFICATION :: les fondements de l'univers :: annexes :: annexes secondaires-