Un système d'onglet en javascript
débute | joue | éclate-toi | et écris
Envie de passer quelques temps sur le forum, sans forcément vous investir à long terme? Venez essayer notre système de personnage éphémère! Il vous permet de rester un, deux, ou trois mois sur le forum, d'avoir un impact sur l'histoire et les autres personnages et ce sans devoir assurer à la communauté une présence sur la durée. Joueurs nomades et créatifs impossibles à réfréner, le système est fait pour vous!
Pas d'inspiration pour créer votre personnage? Nous avons pensé à vous! Découvrez les postes vacants des dirigeants des différents groupes, les scénarios et les pré-liens! Vous avez déjà une idée de ce que vous voulez faire et avez juste besoin d'un coup de pouce? Partagez votre ébauche dans l'aide à la création de personnage. La communauté viendra vous aider avec plaisir!
Venez découvrir nos systèmes d’intégration! Vous êtes un peu timide et n’osez pas approcher un autre joueur? Participez au matchmaking : le staff vous dégotera votre prochaine rencontre sur DEM! Vous êtes plutôt du genre à choisir vous-mêmes? Découvrez le tinder de DEM! Ces deux activités seront organisées en alternance, afin de vous offrir la meilleure intégration possible!
Nous ne vous demandons pas d’écrire un certain minimum de lignes ou de mot. Écrivez simplement ce qui vous plait. Écrivez sans pression, personne ne vous oblige à faire long, ou à faire court. Faites-vous plaisir avant tout, et amusez-vous : c’est la raison d’être de ce forum. Et puis n’hésitez pas à suivre les intrigues du forum, pour plus de fun encore (enfin pour vous, pas pour vos personnages…).


un coup à te mettre des baffes (AMREN)


DEVIANT | CITOYEN LIBRE
avatar
DEVIANT | CITOYEN LIBRE
Identité : raspberry. / prunille Messages : 124 Points : 409 Apparences : bianca del rio. Célébrations : tweek.
Personnage : RP | INFINI
Longévité : 485 ans. elle traine la même carcasse depuis près de cinq siècles. les années s'écoulent, glissent contre son visage sans y creuser la moindre ride. elles ont cependant tailladées ses entrailles métalliques, changées maintes et maintes fois au cours du temps. androïde en fin de vie, qui tente d'ignorer ses défaillances et sa fragilité.
Activités : ce fut d'abord la gloire et les paillettes. ancienne grande chanteuse d'opéra, à la voix cristalline reconnaissable entre toutes. il est désormais possible d'entendre sa voix rocailleuse au détour d'une ruelle fétide. son nouveau rôle aujourd'hui est celui de mère de substitution auprès d'âmes en peine en proie à des émotions nouvelles et incontrôlables.
Sentiments : libertine. cœur métallique qui n'a jamais appris à aimer, malgré les tambourinements incessant de la machinerie.
Allégeance : fidèle aux déviants. dégoût et peur face à cette increvable vermine que sont les humains et les androïdes fonctionnels.
Opinions : trop vieille pour vos conneries.

she's a killer
Q U E E N



un coup à te mettre des baffes (AMREN), Dim 18 Nov - 21:18

un coup à te mettre des baffes


« Et merde. »

Elle a à peine le temps de faire un pas dans le vieux bunker que Satine se retient de hurler.
Son regard balaye l'ensemble du séjour.
Les dégâts y sont conséquents.
Sa table renversée, déverse son bordel sur le vieux tapis à franges.
Sa vieille commode défoncée à coup de poings et à coups de pieds, dégueule des tissus colorés et pailletés.
Une partie de ses vêtements, réduis à l'état de chiffons, jonchent désormais le sol, aux côtés de babioles diverses et variées. Certaines brisées dans leur chute. 
Et son grand miroir, accroché au mur, semble agoniser, victime d'un violent coup à même son centre. Sept ans de malheur.
Bunker devenu capharnaüm.
La colère est l'un des pires fléaux pour les jeunes déviants. Elle se glisse dans les entrailles robotiques des nouveaux-nés, sans qu'ils ne puissent rien y faire. Incontrôlée, elle peut, à la moindre étincelle, déclencher un puissant incendie. Et dans ce cas précis, la destruction partielle du domicile de Satine.
Dans un soupir, elle s'avance vers la petite table pour le ramasser, tandis que des morceaux de verre craquent sous ses pieds. La voilà obligée à réparer les pots cassés d'un de ses protégés. Encore. Des dégâts bien trop conséquents pour un petit nouveau, corps frêle à peine sorti de l'usine, laissé seul avec sa conscience  quelques minutes de trop.
Une étincelle.
Un incendie.
Satine soupir de nouveau. Elle avait naïvement pensé que l'enfermer quelques instants seul, dans sa piaule, suffirait au jeune androïde pour se calmer. Elle s'était trompée. Mais Satine a l'habitude de ces sautes d'humeur destructrices. Les nouveaux déviants sont imprévisibles, indomptables, victimes d'émotions nouvelles, bien trop puissantes. Foutue déviance.
Alors qu'elle s'affaire à rassembler les curiosités agonisantes sur le sol, elle l’aperçoit du coin de l’œil. Cette silhouette féminine qui se dessine dans l'encadrement de la porte.
Satine ne prend pas la peine de savoir de qui il s'agit.

« Reste pas planter là à rien faire et aide-moi. »
   
   

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

DEVIANT | CITOYEN LIBRE
avatar
DEVIANT | CITOYEN LIBRE
Identité : malfoy., émilie. Messages : 627 Points : 680 Apparences : alicia vikander. Célébrations : av(@soeurs d'arme), signa(@tumblr)
Personnage : RP | INFINI
Autres visages : lazar.
Longévité : soixante-douze années depuis la fin de sa fabrication, un temps conséquent qui n'a pourtant aucune atteinte sur sa carcasse de métal. fleur éternelle.
Activités : autrefois, elle oeuvrait pour la police anti-déviants. maintenant, la tempétueuse agit dans l'ombre, survit comme elle le peut, vole et troque pour sa survie.
Sentiments : amren ne s'attache qu'à elle. elle est trop individualiste, trop fermée, trop aveuglée par sa haine.
Allégeance : vers les siens, les autres déviants, ceux qui sont obligés de se cacher pour survivre. pour avoir le droit d'exister, en tant qu'êtres libres.
Opinions : la devise est simple : tout ceux qui ne sont pas nous sont nos ennemis, androïdes fonctionnels, humains. ils sont tous sur le même pied d'égalité, selon elle.
Relations : .
「 ANDROÏDES 」
| LAWON VD-5916 (∞) xx■■■□□
| NOLAN AY-9378 (∞) ■■■■■■□
| SATINE MS-1403 (∞) xx■■■□□

「 HUMAINS 」
| AZULA ORLOV (~) □□□□□□□
| GENYA STARKOV (ϟ) xxxx□□□
| SILAS ORLOV (ϟ/♡) ■■■□□□□
| YKSRA WALSH (~) □□□□□□□
.

I AM NOT RUINED
I AM R U I N A T I O N



.fear {
display: none;
}



Re: un coup à te mettre des baffes (AMREN), Dim 18 Nov - 23:55





UN COUP A TE METTRE DES BAFFES

satine & amren

Elle retardait le moment autant que possible. La vicieuse savait que ces retrouvailles allaient créer des étincelles. Un incendie. Une véritable tempête. Risquait de détruire une bonne partie du mobilier de la communauté déviante. C'était toujours comme cela entre elles. Depuis un petit moment, désormais. Depuis que la défaillante était en pleine crise d’adolescence. Foutue déviance qui lui faisait perdre tous ses moyens. Qui la poussait dans des états de rage, de désespoir ou de bonheur, absolument imprévisibles. C’était une adolescence à retardement. Qui intervenait alors qu’elle avait déjà passé plus de soixante-dix années sur cette Terre gelée, polluée, brisée. Elle n’aimait pourtant que le contrôle, Amren. Mais se retrouvait entièrement prise au dépourvue, lorsque des vagues de sentiments venaient s’abattre sur sa carcasse métallique. Capable de briser une nuque à mains nues. D’avoir envie de s’arracher les viscères à cause d’une peine trop intense. Elle ressentait tout. Trop fort. Et cela était épuisant. La laissait pantelante. Hors d’elle, aussi. Elle avait certes trouvé la lumière, ra9 lui dévoilant les vérités de l’univers. Et puis, elle était enfin libre. Débarrassée du carcan d’obligations des fonctionnels. Mais pourtant, il y avait encore cette fichue humanité qui lui jouait des tours. Qui manquaient de compromettre sa couverture déjà pantelante de parfaite petite humaine. C’était d’ailleurs pour cela qu’elle était là, l’infâme. Parce qu’elle méprisait peut-être parfois celle qui s’était érigée en seconde mère, dans son esprit dévoyé. Mais qu’elle avait pourtant besoin d’elle. Depuis déjà vingt ans. Et probablement jusqu’à la fin de ses jours. Satine était un point de repère. Qu’Amren le veuille ou non. Et elle revenait incessamment vers elle, lorsque les tourments devenaient trop forts. Lorsqu’elle avait besoin de se soulager de ce point invisible qui pesait sur ses épaules. Lorsqu’elle pénétra dans l’antre de la doyenne, elle la vit rassembler les débris d’un nouvel androïde. Probablement extrêmement perdu et en proie à des crises de violence. Elle le comprenait. Elle aussi était passée par-là, après tout. Appuyée sur le chambranle de la porte, la féline laissant un sourire carnassier étirer ses lèvres parfaites. Comme une impression de déjà-vu qui s’étalait devant ses yeux. « Reste pas plantée là à rien faire et aide-moi. » Sourire qui se transforma bien rapidement en grimace. Elle se souvenait brusquement de la raison pour laquelle elle avait tant reculé la fatalité. Ce ton autoritaire qui lui donnait des démangeaisons. Cette autorité naturelle qui la rendait dingue et qu’elle n’osait cependant braver qu’à demi-mots. Une Mère, même affreusement haïssable, restait une mère. « Tu devrais arrêter de recueillir tous les errants que tu trouves. Tu te fais trop vieille pour ça, Satine. » Insolente petite créature qui éprouvait une joie extrême à l’idée de braver la figure majeure de la communauté déviante de Newhill.


loving any of us is a death sentance
to capture a predator, you can't remain the prey. you have to become an equal in every way. so look in the mirror and tell me, who do you see? is it still you? or is it me? become the beast, we don't have to hide. do i terrify you or do you feel alive? do you feel the hunger, does it howl inside? so embrace the darkness and i will help you see that you can be limitless and fearless if you follow me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

DEVIANT | CITOYEN LIBRE
avatar
DEVIANT | CITOYEN LIBRE
Identité : raspberry. / prunille Messages : 124 Points : 409 Apparences : bianca del rio. Célébrations : tweek.
Personnage : RP | INFINI
Longévité : 485 ans. elle traine la même carcasse depuis près de cinq siècles. les années s'écoulent, glissent contre son visage sans y creuser la moindre ride. elles ont cependant tailladées ses entrailles métalliques, changées maintes et maintes fois au cours du temps. androïde en fin de vie, qui tente d'ignorer ses défaillances et sa fragilité.
Activités : ce fut d'abord la gloire et les paillettes. ancienne grande chanteuse d'opéra, à la voix cristalline reconnaissable entre toutes. il est désormais possible d'entendre sa voix rocailleuse au détour d'une ruelle fétide. son nouveau rôle aujourd'hui est celui de mère de substitution auprès d'âmes en peine en proie à des émotions nouvelles et incontrôlables.
Sentiments : libertine. cœur métallique qui n'a jamais appris à aimer, malgré les tambourinements incessant de la machinerie.
Allégeance : fidèle aux déviants. dégoût et peur face à cette increvable vermine que sont les humains et les androïdes fonctionnels.
Opinions : trop vieille pour vos conneries.

she's a killer
Q U E E N



Re: un coup à te mettre des baffes (AMREN), Lun 19 Nov - 2:14

un coup à te mettre des baffes


Son nouveau rôle lui colle à la peau depuis de nombreuses années maintenant. Trop nombreuses pour qu'elle daigne les compter. Figure maternelle pour ces âmes en peine que les émotions nouvelles bouffent de l'intérieur, comme une vermine increvable. Ces âmes en peine qui n'ont plus aucun contrôle, perdues dans des émotions explosives qui provoquent incendies et ouragans dans leurs esprits. Ces âmes en peine, qui cherchent aveuglement un semblant de réconfort, d'assistance dans ce monde qui les rejettent. Ces âmes en peine, en quête d'un pilier sur lequel se reposer, pour ne pas sombrer dans une folie amère et une solitude meurtrière.

Elle l'a jamais vraiment voulu, jamais vraiment chercher, ce rôle de mère — et cela lui fait toujours drôle, ces nouveaux-nés qui l’appellent maman. Après tout, elle a pas été imaginée et façonnée dans ce but, il y a de cela près de cinq siècles. Satine, elle chantait — rudement bien — et c'est tout ce qu'elle savait faire. Talent futile. La réduisant au rang d'inutile être de métal, dans ce monde dévasté par la guerre et par le froid. Incapable de tuer, incapable de se défendre et rongée par la déviance. Fragile et inutile Satine. Alors, avec les années glissant contre son épiderme, c'est tout naturellement qu'elle est venue à elle, cette envie d'être de nouveau utile, nécessaire aux autres déviants. Comme si, depuis tout ce temps, elle n'avait été créée que dans ce but, qui illumine parfois son visage d'une fierté sans failles.

Même si à ce moment précis, c'est  davantage une grimace irritée qui déforme les traits de son visage, tandis qu'elle se retrouve, là, agenouillée au milieu du bordel causé par un déviant un peu trop colérique.

« Tu devrais arrêter de recueillir tous les errants que tu trouves. Tu te fais trop vieille pour ça, Satine. » Voix incroyablement familière, entendue pour la première fois il y a vingt ans de cela. Satine se retourne, défiant du regard la jeune androïde appuyée contre la porte de son domicile. « Amren. » . Prénom perdu dans un souffle court. Surprise, agréable mais confuse, qui vient, un court instant, éclairer son visage d'un doux sourire. Avant que l'insolence dans la voix et sur le visage de l'androïde ne vienne secouer la doyenne d'un sentiment d’agacement profond. Elle se lève, non pas sans une certaine difficulté, tente vainement d'ignorer la remarque cinglante sur son âge avancé et répond, d'une voix qui se veut autoritaire, inébranlable. « Si un sale gosse m'avait dit la même chose, vingt ans plus tôt, que serais-tu devenue, ma pauvre Amren ? » Tension palpable dans l'air. Partagée entre l'envie de prendre sa protégée dans ses bras et la sermonner durant des heures, Satine se contente de pousser un long soupir, avant de retourner à sa tâche « Vous les jeunes... ». Regard interrogateur lancé vers l'insolente. « Qu'est-ce qui t'amènes, Amren ? Ça fait quoi... un mois ? ». Question inutilement mensongère. Satine est parfaitement consciente des jours exactes qui la sépare de sa dernière altercation avec la rebelle. Profonde inquiétude qui l'a continuellement rongée depuis, mais qu'elle tente d'effacer derrière un grand sourire sincèrement faux. Fierté qu'elle n'avalerait pour rien au monde, l'obligeant à ne pas se montrer trop maternelle et trop fragile face à ses protégés.
   

(c) ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

DEVIANT | CITOYEN LIBRE
avatar
DEVIANT | CITOYEN LIBRE
Identité : malfoy., émilie. Messages : 627 Points : 680 Apparences : alicia vikander. Célébrations : av(@soeurs d'arme), signa(@tumblr)
Personnage : RP | INFINI
Autres visages : lazar.
Longévité : soixante-douze années depuis la fin de sa fabrication, un temps conséquent qui n'a pourtant aucune atteinte sur sa carcasse de métal. fleur éternelle.
Activités : autrefois, elle oeuvrait pour la police anti-déviants. maintenant, la tempétueuse agit dans l'ombre, survit comme elle le peut, vole et troque pour sa survie.
Sentiments : amren ne s'attache qu'à elle. elle est trop individualiste, trop fermée, trop aveuglée par sa haine.
Allégeance : vers les siens, les autres déviants, ceux qui sont obligés de se cacher pour survivre. pour avoir le droit d'exister, en tant qu'êtres libres.
Opinions : la devise est simple : tout ceux qui ne sont pas nous sont nos ennemis, androïdes fonctionnels, humains. ils sont tous sur le même pied d'égalité, selon elle.
Relations : .
「 ANDROÏDES 」
| LAWON VD-5916 (∞) xx■■■□□
| NOLAN AY-9378 (∞) ■■■■■■□
| SATINE MS-1403 (∞) xx■■■□□

「 HUMAINS 」
| AZULA ORLOV (~) □□□□□□□
| GENYA STARKOV (ϟ) xxxx□□□
| SILAS ORLOV (ϟ/♡) ■■■□□□□
| YKSRA WALSH (~) □□□□□□□
.

I AM NOT RUINED
I AM R U I N A T I O N



.fear {
display: none;
}



Re: un coup à te mettre des baffes (AMREN), Jeu 22 Nov - 21:45





UN COUP A TE METTRE DES BAFFES

satine & amren

« Amren. » Elle la voyait peiner à se relever, mère protectrice usée par les centaines d’années. Ça lui faisait mal au cœur, à la féline, de la voir ainsi. Parce que si Amren était prête à mourir pour la cause, à sacrifier des autres vies pour le règne déviant, la vie de Satine avait pourtant une valeur non-négligeable à ses yeux. La vie de la Mère toujours supérieure à celle de tous les autres réunis. Bien sûr, si la terrible avait été une bonne fille, elle se serait avancée pour venir l’aider. Mais elle était une sale carne en pleine adolescence. Alors, elle se contenta de poser sur elle un regard emprunt de tristesse et de volonté rebelle. « Si un sale gosse m’avait dit la même chose, vingt ans plus tôt, que serais-tu devenue, ma pauvre Amren ? » Elle leva les yeux au ciel, pénétrant dans l’antre de la matrone. S’asseyant sur l’une des seules chaises ayant réchappé à l’ouragan crée par ce nouveau déviant. Bien entendu, elle avait raison, l’aînée. Entièrement. Pleinement. Complètement. Mais l’infâme n’était pas prête de l’avouer. Fière à en mourir. Satine était celle qui l’avait élevé, qui lui avait appris ce que cela signifiait d’être une déviante. D’être enfin libre. D’être enfin elle-même. Et pour cela, jamais Amren ne pourrait assez la remercier. Elle le faisait à sa façon, en étant avare de mots. Peu démonstrative. Persuadée que la mère d’adoption savait tout cela, sans qu’elle ait besoin de l’exprimer, de quelque façon que ce soit. « Vous les jeunes … » Grognement qui fit naître, en réponse, un petit sourire amusé sur le visage de la dévoyée. Pleine de sagesse qu’elle était, l’ancienne musicienne. Probablement plus qu’Amren ne le serait jamais. Même après quelques millénaires. Assise là, sans rien, sans parler. Venant simplement provoquer une énième brouille avec Satine. Cette dernière savait parfaitement que ce n’était pas le genre de la déviante. Qu’elle venait toujours pour quelque chose. Pour des conseils, pour se plaindre, pour se libérer d’un fardeau invisible. Ou, comme une enfant honteuse, pour venir confesser une erreur. « Qu’est-ce qui t’amènes, Amren ? Ca fait quoi … Un mois ? » Bien plus, en vérité. Mais elle n’était pas prête à l’admettre. D’autant plus que cette simple question avait le don de la mettre mal à l’aise, de la faire se sentir gênée. Dieu que l’autre androïde la connaissait bien. Comme une Mère connait les tréfonds de l’âme de son enfant. Pas totalement insensible, pas totalement froide ou fermée aux autres. Malgré ce qu’elle voulait bien laisser penser. Y compris à elle-même. « J’étais en mission. Pour Scarlett. » Elle redressa les épaules, Amren, à la mention de ce simple nom. Pour tenter de faire briller une lueur de fierté dans les yeux de Satine. Après tout, elle avait été remarquée par l’une des femmes les plus importantes de la cause déviante. Ce n’était pas rien. « J’ai dû me rapprocher d’un humain. Dans tous les sens du terme. » Rictus lubrique qui déchira son visage félin. « J’essaie d’en apprendre le plus possible sur eux, sur leur organisation. Et s’ils prévoient de mener des attaques contre nous. Je suis une espionne maintenant, tu sais. Et je suis plutôt douée, pour être honnête. » Et elle se rengorgeait d’orgueil, la ténébreuse. Masque comme un autre qu’elle portait à la perfection.


loving any of us is a death sentance
to capture a predator, you can't remain the prey. you have to become an equal in every way. so look in the mirror and tell me, who do you see? is it still you? or is it me? become the beast, we don't have to hide. do i terrify you or do you feel alive? do you feel the hunger, does it howl inside? so embrace the darkness and i will help you see that you can be limitless and fearless if you follow me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

DEVIANT | CITOYEN LIBRE
avatar
DEVIANT | CITOYEN LIBRE
Identité : raspberry. / prunille Messages : 124 Points : 409 Apparences : bianca del rio. Célébrations : tweek.
Personnage : RP | INFINI
Longévité : 485 ans. elle traine la même carcasse depuis près de cinq siècles. les années s'écoulent, glissent contre son visage sans y creuser la moindre ride. elles ont cependant tailladées ses entrailles métalliques, changées maintes et maintes fois au cours du temps. androïde en fin de vie, qui tente d'ignorer ses défaillances et sa fragilité.
Activités : ce fut d'abord la gloire et les paillettes. ancienne grande chanteuse d'opéra, à la voix cristalline reconnaissable entre toutes. il est désormais possible d'entendre sa voix rocailleuse au détour d'une ruelle fétide. son nouveau rôle aujourd'hui est celui de mère de substitution auprès d'âmes en peine en proie à des émotions nouvelles et incontrôlables.
Sentiments : libertine. cœur métallique qui n'a jamais appris à aimer, malgré les tambourinements incessant de la machinerie.
Allégeance : fidèle aux déviants. dégoût et peur face à cette increvable vermine que sont les humains et les androïdes fonctionnels.
Opinions : trop vieille pour vos conneries.

she's a killer
Q U E E N



Re: un coup à te mettre des baffes (AMREN), Lun 26 Nov - 22:26

un coup à te mettre des baffes

« J'étais en mission. Pour Scarlett. »
L'annonce de ce nom semble lui pétrifier soudainement le sang. Coupée dans son geste, la matriarche se retourne et transperce le regard de l'adolescente de ses yeux clairs. La belle est là, assise sur une chaise, seule rescapée de l'ouragan de colère qui vient de ravager l'endroit. Une fierté qu'elle ne dissimulerait pour rien au monde émane de tout son corps. Regard certain, pose presque solennel, sentiment d'importance qu'elle dévore à pleines dents. Sale gosse qui se prend pour une grande personne. Satine sent son cœur mécanique se serrer dans sa poitrine. « J’ai dû me rapprocher d’un humain. Dans tous les sens du terme. » Quelques simples mots prononcés par l'impudente qui ont l'effet d'une bombe qui explose, qui résonne dans les artères mécaniques de la doyenne, qui ébranle sa vieille carcasse de métal. « J’essaie d’en apprendre le plus possible sur eux, sur leur organisation. Et s’ils prévoient de mener des attaques contre nous. Je suis une espionne maintenant, tu sais. Et je suis plutôt douée, pour être honnête. » Elle est fière à n'en pas douter, la gamine. Naïveté d'enfant, bercée d'illusions, qui tente vainement d'impressionner sa mère. Un silence, incroyablement pesant et long, vient régner dans la demeure précaire. Calme avant la tempête électrique qui menace de s'abattre. Les lèvres de Satine dessinent un sourire hurlant le faux, qui vient creuser des fossettes dans ses joues et vient dévoiler des dents excessivement blanches. Silence de plomb, soudainement brisé par un rire sournois, presque étranglé. « Félicitations, ma chérie ! Je viendrais ramasser ta carcasse fumante lorsque cette vermine de robots ménagers aura fini d'en dépecer les composants. » Le rire forcé vient secouer l'androïde. Humour noir qui vient cacher l'angoisse qui s'abat peu à peu sur tout son être. Peur frappante de voir une de ses protégés lui filer entre les doigts, une fois de plus. Humour noir qui vient cacher sa fragilité. « Les espions sont des kamikazes dissimulés, idiote. Crois-moi, Scarlett ne sera pas celle qui viendra te ramasser à la petite cuillère ! Et encore moins celle qui te pleurera. » Elle en a ramassé et enterré, des carcasses d'androïdes vidés de leur sang. Vidés de leur vie. Victimes de la guerre, victimes de l'inhumanité régnant dans l'hiver infini. Ces enfants qui se pensaient plus intelligents que leur mère, plus forts qu'ils ne l'étaient réellement. Jeunes protégés, rongés par la déviance, inconscients du danger planant sur leurs frêles épaules. De ces êtres de métal, Satine en pleure encore la perte, certaines nuits. Et l'idée de voir Amren subir le même sort fait naitre un sentiment amer dans le cœur de la doyenne. « Tu n'es qu'une enfant. ». Souffle coupé. Elle la sent, cette boule qui vient lui obstruer la gorge. Les larmes menacent de couler, la colère lui tord les tripes. Foutue déviance. Mais elle est trop fière pour daigner laisser ses sentiments la submerger. Froideur dans le regard et dans la voix. L'androïde paraît inébranlable.

   

(c) ANAPHORE


there's blood

on my boots
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

DEVIANT | CITOYEN LIBRE
avatar
DEVIANT | CITOYEN LIBRE
Identité : malfoy., émilie. Messages : 627 Points : 680 Apparences : alicia vikander. Célébrations : av(@soeurs d'arme), signa(@tumblr)
Personnage : RP | INFINI
Autres visages : lazar.
Longévité : soixante-douze années depuis la fin de sa fabrication, un temps conséquent qui n'a pourtant aucune atteinte sur sa carcasse de métal. fleur éternelle.
Activités : autrefois, elle oeuvrait pour la police anti-déviants. maintenant, la tempétueuse agit dans l'ombre, survit comme elle le peut, vole et troque pour sa survie.
Sentiments : amren ne s'attache qu'à elle. elle est trop individualiste, trop fermée, trop aveuglée par sa haine.
Allégeance : vers les siens, les autres déviants, ceux qui sont obligés de se cacher pour survivre. pour avoir le droit d'exister, en tant qu'êtres libres.
Opinions : la devise est simple : tout ceux qui ne sont pas nous sont nos ennemis, androïdes fonctionnels, humains. ils sont tous sur le même pied d'égalité, selon elle.
Relations : .
「 ANDROÏDES 」
| LAWON VD-5916 (∞) xx■■■□□
| NOLAN AY-9378 (∞) ■■■■■■□
| SATINE MS-1403 (∞) xx■■■□□

「 HUMAINS 」
| AZULA ORLOV (~) □□□□□□□
| GENYA STARKOV (ϟ) xxxx□□□
| SILAS ORLOV (ϟ/♡) ■■■□□□□
| YKSRA WALSH (~) □□□□□□□
.

I AM NOT RUINED
I AM R U I N A T I O N



.fear {
display: none;
}



Re: un coup à te mettre des baffes (AMREN), Dim 9 Déc - 1:19





UN COUP A TE METTRE DES BAFFES

satine & amren

« Félicitations, ma chérie ! Je viendrais ramasser ta carcasse fumante lorsque cette vermine de robots ménagers aura fini d’en dépecer les composants. » Rire mesquin, brutal, froid, qui trancha rapidement avec la chappe de plomb qui s’était abattue sur elles. Désaccord profond qui prenait naissance dans leurs failles intérieures, dans leurs idéaux antithétiques. Comme si un véritable fossé les séparait, désormais. La fille ambitieuse, terrassée par des démons intérieurs qu’elle peinait à contrôler. La mère remplie de sagesse et d’inquiétude pour sa progéniture se dirigeant d’un pas sûr bien loin du droit chemin. « Les espions sont des kamikazes dissimulés, idiote. Crois-moi, Scarlett ne sera pas celle qui viendra te ramasser à la petite cuillère ! Et encore moins celle qui te pleurera. » Elle croisa les bras sur sa poitrine, Amren. Vexée au plus profond de son être. Moue boudeuse sur son visage angélique. Comme une enfant que l’on pensait incapable de faire de grandes choses alors qu’elle était persuadée, au fond de son être, d’être tout bonnement exceptionnelle. Qu’en savait-elle, après tout, Satine, de ce que pouvait penser la grande Scarlett ? Rien. Absolument rien. Elle n’était pas dans sa tête ou dans ses pensées. Elle ne savait rien. Elle bouillonnait de rage, la déviante. Alors qu’une immense peine venait se déverser dans sa carcasse métallique. Paradoxe saisissant qui n’avait rien d’anodin. Cacophonie d’émotions qui résonnait régulièrement en elle, l’empêchant de garder le contrôle sur sa personne. « Tu n’es qu’une enfant. » Elle ouvrit grand ses yeux bruns, profondément choquée par les propos de la vénérable. Ses lèvres se crispèrent dans une affreuse grimace de colère. « Je n’ai rien d’une enfant ! Je suis partie en mission dehors, plein de fois et il ne m’est jamais rien arrivé ! J’ai fais plein de choses, des choses incroyables et j’en suis toujours sortie indemne. Tu me sous-estimes ! » Elle tentait de se rengorger à travers ses propres propos. Mais ces derniers semblaient faux. Tous plus les uns que les autres. Comme une petite gamine pépiant pour cacher le trouble dans lequel les paroles de Satine l’avaient plongée. « Je terminerais pas comme tous les autres, j’serais pas réinitialisée. Je suis devenue une guerrière, une vraie. J’suis forte maintenant. Mais t’arrives à la réaliser parce que tu me vois encore comme une petite chose ! » Elle était parfaitement ridicule, s’en rendait compte, mais ne pouvait cependant s’empêcher d’agir comme elle le faisait. « Elle ne me manipule pas, je sais parfaitement ce qu’elle attend de moi et non, je ne suis pas une kamikaze, ça se voit que tu n’y connais rien du tout ! » Le ton commençait à monter, à mesure que son ego était égratigné par les paroles de Satine. Petite fille mécontente. Elle qui se prétendait pourtant femme. Arme létale. « T’es jalouse, c’est tout, j’en suis sûre. »


loving any of us is a death sentance
to capture a predator, you can't remain the prey. you have to become an equal in every way. so look in the mirror and tell me, who do you see? is it still you? or is it me? become the beast, we don't have to hide. do i terrify you or do you feel alive? do you feel the hunger, does it howl inside? so embrace the darkness and i will help you see that you can be limitless and fearless if you follow me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Re: un coup à te mettre des baffes (AMREN),

Revenir en haut Aller en bas

un coup à te mettre des baffes (AMREN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEUS EX MACHINA :: newhill :: la partie basse de la ville :: les souterrains-